06.06.2019

Créer de l'emploi en valorisant les déchets

Chez Waste2Work des jeunes apprentis de Sint Maarten fabriquent des meubles principalement à partir de déchets de bois

“Au départ nous avons monté un projet pilote pour montrer à la population ce qu’il était possible de faire à partir des déchets et qu’ils ont de la valeur. Maintenant on a tellement de meubles qu’on a décidé de les vendre et d’en fabriquer d’autres sur mesure” explique Margot Mesnard, en charge des partenariats pour Waste2Work.

Né en juillet 2018 dans le contexte post-Irma et financé par la Croix Rouge néerlandaise, Waste2Work est un projet innovant de valorisation des déchets et de sensibilisation autour du concept de ‘’upcycling’’, le premier du genre sur l’île.

Une initiative qui découle de plusieurs constats. D’une part, de la masse de déchets apportée par l’ouragan et générée par la reconstruction, venue s’ajouter à celle déjà énorme résultant d’un modèle de consommation très linéaire. D’autre part de l’impact d’Irma sur l’économie du tourisme et du difficile retour à l’emploi d’une grande partie de la population, notamment des jeunes.

Les objectifs de Waste2Work sont donc triples:

  • environnemental : réduire l’accumulation de matériaux réutilisables dans les communautés et qui finissent à la décharge;
  • social : favoriser l’entreprenariat et l’emploi des jeunes, et améliorer la résilience des habitants face aux catastrophes naturelles;
  • économique : promouvoir l'économie circulaire en montrant que les déchets ont de la valeur et peuvent avoir une seconde vie

Comme son nom l’indique, Waste2Work part des déchets pour créer de l’emploi de façon innovante. Madelein Stiekema, chef de projet, explique comment Waste2Work a pris forme: “Beaucoup de matériaux réutilisables sur l'île finissent à la décharge. Le but de Waste2Work est de développer des solutions circulaires pour ces flux de déchets. Ces derniers mois, l'équipe a récupéré des matériaux réutilisables, a organisé des ateliers, mis en lien des entrepreneurs locaux et internationaux, et démarré notre centre de upcycling où nous formons de jeunes saint martinois.’’

Waste2Work a monté en janvier dernier le premier centre de formation en upcycling de l'île, pour donner une seconde vie à des matériaux réutilisables tels que le bois et le métal. Quelques menuisiers et designers des Pays-Bays sont venus à Sint Maarten pour créer les premiers prototypes à partir desquels sont formés huit apprentis entre 18 et 25 ans.

La première promotion a terminé son contrat et la deuxième a déjà commencé le sien. Encadrés désormais par Nascha Kagie, les jeunes sint maarteners apprennent à fabriquer tables, tabourets, étagères, bacs de jardinage en débris de bois recyclé, mais aussi des poufs à base de pneus voire des lampes à partir de tambour de machine à laver. Toutes les réalisations sont uniques et faites sur mesure, en plaçant l’accent sur la conception et le design.

Plusieurs établissements et associations de l’île comme Les Fruits de Mer, le Roxxy Beach et le Lagoonies ont déjà joué le jeu en achetant ces meubles fabriqués en matériaux recyclés. “La table de pique nique est un peu notre réalisation phare présentée à la Heineken Regatta” souligne Margot Mesnard lors d’une visite des locaux de Waste2Work. Ils sont désormais situés sur le terrain de la Croix Rouge de Sint Maarten, le long de la route de l’aéroport Juliana, où sont exposées toutes les oeuvres réalisées par les apprentis et où un jardin vertical est en cours de création.

Waste2Work prévoit d’animer dès le mois de juillet des ateliers sur l’upcycling ouverts au public sur le principe du Do It Yourself et a déjà commencé à se rendre dans les écoles de la partie hollandaise pour sensibiliser les enfants au tri et leur apprendre à fabriquer des objets à partir de déchets. “Ils ont par exemple construit des cages de football en bouteilles en plastique” rapporte Margot Mesnard avec enthousiasme.

A long terme, la vision de Waste2Work est de créer un espace innovant pour développer l'entrepreneuriat autour de la valorisation de déchets : le SXM Innovation Hub. Construit en matériaux recyclés, économe en eau et en électricité, ce Hub ambitionne de mélanger espace de co-working, atelier et outils partagés, et de devenir la vitrine d’autres projets et entreprises qui innovent et créent de la richesse et de l’emploi à partir des déchets. La mise en réseau constitue en effet un des buts principaux du projet. 

Waste2Work tiendra un stand samedi 8 juin sur le Front de mer de Marigot lors de la fête de l’environnement organisée par la COM et la préfecture ‘’Une Bouteille à la Mer’’. L’occasion d’admirer ces meubles en bois recyclé et de poser des questions à l’équipe. ‘’Nous sommes toujours à la recherche de partenaires, côté français et hollandais, pour faire connaître Waste2Work et développer des projets communs pour valoriser les déchets’’ précise Margot Mesnard, en charge des partenariats.

Fanny Fontan
4 commentaires

Commentaires

Très belle initiative innovante et performante. Cela manquait sur l'île.
Mille bravos

Merci Philia de votre soutien et intérêt dans le projet :) Nous espérons vous voir samedi 8 juin lors de l'évènement ''Une Bouteille à la Mer'' sur le front de mer à Marigot pour découvrir nos créations.

Merci indiquer position du local

Bonjour Paul,
Nous sommes situés à la Sint Maarten Red Cross, 34 Airport Road, Simpson Bay, côté hollandais.
Pour + d'infos et plan: https://waste2work.com/contact/
Merci de votre soutien et interêt dans le projet :)

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <blockquote> <br> <cite> <code> <dd> <div> <dl> <dt> <em> <li> <ol> <p> <span> <strong> <ul>

Texte brut

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.