14.11.2019

Poursuite en justice : Daniel Gibbs s'exprime

Le président de la COM le fait dans un communiqué de presse.

« Chers concitoyens,

Je vous parle aujourd’hui solennellement car personne ne le fera à ma place. D’autres se sont chargés de s’exprimer dans la presse sur des sujets qui nous concernent.

Dans la suite de la procédure qui a débuté le 10 octobre dernier par une garde à vue que rien ne justifiait, si ce n’est la volonté d’humilier en saisissant la presse, je suis convoqué devant le tribunal correctionnel de Saint-Martin, avec mes deux vice-présidentes Valérie Damaseau et Annick Pétrus, pour des faits présumés de « favoritisme ».

Après avis de mon avocat, je souhaite vous faire part de mon ressenti. Je veux être clair avec vous car les mots sont importants, la désinformation est dangereuse : aucun de nous trois, élus de Saint-Martin, n’est accusé d’enrichissement personnel, comme certains se plaisent à le répandre.

Les termes utilisés doivent être précis et la présomption d’innocence doit prévaloir comme pour TOUS les citoyens de ce pays.

Je constate par ailleurs que les déclarations par voie de presse émanant manifestement de milieux très proches de l’enquête, et qui devraient être tenus au devoir de réserve, nous condamnent déjà !

Où est la neutralité de notre Justice ?

La quête du sensationnel, l’atteinte à notre honneur… n’honorent personne. Et je fais confiance au juge du siège pour apprécier, en toute objectivité, les faits qui nous sont reprochés, dans les circonstances très particulières que nous avons hélas subies.

Il est nécessaire de resituer le contexte :

Je suis élu le 2 avril 2017 et porte le poids de mauvaises gestions de 10 ans de mandatures précédentes.

4 mois plus tard, le 6 septembre 2017… Irma !

Et à partir de cette date, le seul but de mon équipe est de protéger des populations largement éprouvées et abandonnées.

Notre territoire est alors passé en période d’urgence impérieuse. Ce qui signifie que notre collectivité est alors autorisée à passer des commandes urgentes à des entreprises en capacité de fonctionner, de gré à gré.

Je vous rappelle que passer un marché pour distribuer notamment les dons alimentaires après Irma aurait pris 6 mois, ce qui est impensable en période de crise !

Fallait-il attendre 6 mois pour distribuer ces dons ?

Fallait-il attendre 6 mois pour déblayer les routes ?

Fallait-il attendre 6 pour fournir de l’essence aux secours ?...

Alors je demande :

Qu’aurait-il fallu faire dans le contexte dégradé que nous connaissions ? 

Et bien chers amis, imaginez-vous qu’il y a à peine 3 mois, c’est à dire le 19 août 2019, j’apprends par la préfecture de Guadeloupe que le 9 octobre 2017, soit un mois après Irma, Saint-Martin et les Saint-Martinois étaient déjà sortis de l’urgence impérieuse !

 

À cette date, vous l’avez vécu, nous étions en plein chaos, et le Président de la République lui-même indiquait qu’il fallait « bousculer les procédures » !

Trouvez-vous normal que cette date de fin soit arrêtée 2 ans après Irma.

Vous l’avez compris : la date de fin de l’urgence impérieuse est un point crucial de cette affaire.

Je laisse à votre réflexion critique ce point de comparaison :

L’incendie de la cathédrale notre dame de Paris a été jugé si catastrophique que 6 mois d’urgence impérieuse ont été fixés par la préfecture...

Pour Saint-Martin, après Irma, la plus grande catastrophe naturelle de notre pays : 1 mois !

Ceux qui nous condamnent trop vite, aujourd’hui, n’étaient manifestement pas à Saint-Martin le 6 septembre 2017…

Ils n’ont pas vécu l’immense désolation laissée par Irma, ni les cas d’urgence absolue et les pressions de toutes parts pour régler des situations humaines.

Ceux qui ont vécu ces situations de chaos ne les ont pas oubliées…

Nous savons ce que nous avons traversé ensemble.

Alors oui, nous avons pris des décisions dans l’urgence où le juridisme n’était pas le 1er souci des habitants sinistrés et traumatisés.

Gardons à l’esprit l’état de vulnérabilité, voire de danger, dans lequel se trouvaient certaines personnes qu’il a fallu aider.

60% de personnes non assurées, je le rappelle.  

Je pose la question : qui allait remettre les tôles sur les toits des plus vulnérables ?

Comment certains peuvent oublier notre détermination, depuis 2017 à engager une nécessaire réforme de notre administration ?

Rappelez-vous !

Nous en avons encore payé le prix fort en début d’année avec une grève de 4 mois !

La politique demande du courage et des décisions parfois impopulaires.

J’ai toujours dit que nous appliquerions les préconisations de la Chambre territoriale des comptes dans son rapport de 2007-2016 et nous le faisons.

Aujourd’hui, on veut me faire payer les manquements des autorités de l’époque… y compris ceux de l’État !

Pourtant, notre mandature est la première à s’attaquer au fond du problème et c’est aussi celle qui est trainée en justice. J’en prends acte !

Chers concitoyens,

Voilà quelques-uns des éléments que je voulais partager avec vous pour clarifier les déclarations approximatives et les commentaires mensongers sur notre compte et celui de la Collectivité de Saint-Martin.

Nous avons parfois le sentiment qu’en tant que Saint-Martinois, nous sommes seuls contre tous, que rien ne nous est épargné, mais ce qui ne nous tue pas nous rend plus forts.

Merci de votre solidarité et de votre présence à nos côtés».

Anonyme
27 commentaires

Commentaires

Monsieur le Président
Votre défense tiendra la route quand la justice aura pu démontrer que les bénéficiaires de vos actions ont bien été choisis sur critères sociaux et les prestataires sans favoritisme aucun.
De mon point de vue, cette démonstration sera bien difficile.
60% de non assurés que vous assistez plus que les assurés, cela n'est pas loyal, rien ne prédispose plus la collectivité à avoir assisté ces personnes irresponsables plus que celles qui le sont.
Alors leurs toits sont réparés, eh bien pas le mien et je suis pourtant bien assuré!
M'aiderez vous?

Difficile d’aider un ANONYME qui n’a pas le courage de ses écrits

Si vous êtes assuré, pas de problème, 80% ont dû vous être versé et vous avez dû attaquer les travaux de toitures et autres. Non? Personnellement je suis assuré et j'ai pu faire mes travaux!

Le poisson qui étouffe sur la berge remue plus que celui qui est dans l’eau.
En somme , le condamné ce justifie plus qu'une personne qui n'a rien a se reprocher

Se*

Daniel Gibbs n’est pas condamné ,une mise en examen n’est pas condamnation ‘NUANCE IMPORTANTE ‘

Non Daniel !

Quand tu te pourfends place des Vosges d’être Monsieur 10%, quand se trouve à H24 dans ton véhicule M. JOSÉPHINE ...

Non Daniel !

Je te conjure de ne m'associer ni en tant que citoyenne, ni en tant que résidente saint martinoise, à la défense du sort que te réservera la justice !

Je trouve tes écrits indécents et irrespectueux vis à vis de la citoyenne et de l'électeur que je suis !

Il n'est en effet pas souhaitable qu'une inéligibilité te soit prononcée, puisque à la proie, l'ombre n'est pas envisageable !

Toutefois j'espère que cela te permettra, cela vous permettra de faire le "job" dans les règles de l'art, dans les règles du droit !

Circonstances atténuantes il y a, c'est certain. Ceux qui arrivent à juger avant même le délibéré d'un jugement sans avoir toutes les données en leur possession devraient postuler au barreau...
Il est évident que sur cette petite île la présomption d'innocence est moins bien côtée que le maquerellage tellement plus jouissif !
Des erreurs ont certainement été commises et elles seront appréciées comme la justice le prévoit, nuancées par le côté humain qui sommeille normalement en chaque être humain.
Pour ma part je pense que dans tout ceci il faudrait idealement s'en prendre aux gens se l'extérieur qui ont certainement profité des failles du système de l'époque d'Irma et peut être même qui se sont érigés en sauveurs, la confiance à ce moment eut peut être raison du contrôle...
J'espère que les vrais imposteurs seront plus qu'eclaboussés par ce pavé dans cette marre... En fait j'en suis certaine !

Mis en examen notre Président n’est pas coupable ,mais exposé au jugement terrible de la rue ,de tous ceux qui reprochent aux autres sans se rendre compte qu’ils sont pire. Confiance en Daniel Gibbs et ses vice présidentes qui essaient avec toute leurs forces de faire revivre cette île meurtrie par le cyclone Irma et par le cyclone des mauvaises langues .

Du pipo....Mr le President

On écrit "pipeau". Il y a aussi des pipelettes et ça ne manque pas ici...

ce qui ne nous tue pas nous rend plus forts.
toujours cette fameuse tirade, qui est toujours mal employé !Nietzsche écrivait au sujet de la maladie et sa conclusion était la suivante :"La souffrance ne promet que la souffrance. Pas la victoire".
revenons a notre territoire: le président a des amis très encombrants sur cette île depuis les élections de 2012.on les appelle "les Canadiens"on les retrouve partout dans la rénovation ( chasse aux remboursements d'assurances) dans l'immobilier (actionnaire d'une agence qui a pignons sur rue et gérée par une élue) et la promotion etc....etc...
un ex-directeur de cabinet sulfureux épinglé dans le rapport de la cour des comptes

La démocratie nous permet de nous exprimer mais de grace ayons le courage
de le faire sans être l'anonyme qui cache le pervert et la méchanceté gratuite qui tue.

il est exact le president a reprise un systeme installé par mr averne lequelle avais place sa maitresse a la direction des services des marchées publiques mais vue sa position il ne pouvait ignorer la situation

Avant procedure
Cahuzac Jurait devant la représentation Nationale qu'il était innocent
Balkany Jurait que sa maison Pamplemousse et son Riaid de Marrakech ne lui appartenaient pas en propre......!
A défaut de nous faire pleurer, Mr Gibbs, vous nous faites rire.
quand on a vécu l'après Irma ici, il fallait être aveugle pour ne pas voir les magouilles et le favoritisme fait à vos amis.
Le Procureur a bien précisé que d'autres dossiers étaient en cours et à venir.
Attendons pour voir, que la justice passe, que le Parquet National Financier vienne faire un tour dans vos affaires et celles de Saint Martin......

Vous êtes qui pour dire cela ? Réfugié derrière votre écran à taper sur votre clavier vos sous entendus , mais qui été vous grand courageux ? Daniel Gibbs est dévoué à notre Île comme l’etaiT Albert Flemung qui s’est rempli les poches et alors?, , jaloux vous êtes ? Ou abruti ? Ou les deux plutôt ....pauvre type en tous les cas .

Albert Flemung qui s’est rempli les poches et alors?, , jaloux vous êtes ? Ou abruti ? Ou les deux plutôt ....pauvre type en tous les cas .

Mort de rire , c'est triste de voir qu'il est "normal" de se remplir les poches a saint martin

Quand on vole son propre peuple et l'état français , ce n'est pas NORMAL !!!!!!!
L'abruti s'est peut être vous au final .....

Oui, dévoué à te piquer ton fric connard !

Mais de quoi parle t-on ? On parle d'une réglementation qui s'applique en temps "normal"dans la limite des connaissances des conditions cycloniques ou de catastrophes passées. Et donc des conséquences avaient été tirées et des règlements appliqués. Avec un évènement comme IRMA et l'isolement dans lequel notre île s'est retrouvée Il a fallu s'adapter, improviser, réagir avec les moyens du bord.
Même encore à présent, il reste tant à réparer, rebâtir...
Certes, a ces moments là il n'était pas facile de confier des travaux à des gens avec qui on est pas : voisin, aller à l'école ensemble, vécu proches pour des raisons insulaires !! on se connait presque tous ici. Ce n'est pas parce que je suis allé au lycée avec le président que je dois être interdit de contrat avec la collectivité...enfin ! je préfère que des entreprises d'ici soient favorisées au détriment d'entreprises extérieures. On paie nos employés à l'année, nos taxes. on fait l'économie de l'île. oui on a besoin aussi des entreprises et employés de l'extérieur, seulement si on ne réussi pas à se débrouiller sur place.
Alors que la justice n'oublie pas de vérifier ce qui a été fait avec les sommes versées aux uns et aux autres. On retrouve les traces dans les bilans ? les impôts sur les profits sont ils payés ? y a t-il eu des contrôles fiscaux? pour l'instant je soutiens notre président et j'ai confiance dans notre justice.

Le problème n'est pas vraiment là.
Si encore le nécessaire avait été fait mais les problèmes suivants demeurent :
-état des routes déplorables;
-eau non potable;
-1 jour sur deux éclairage inexistant le soir même dans Marigot qui est la capitale;
-une gestion des sureffectifs défaillante (plus de 1800 à la Collectivité...)
-17 électriciens très bien payés...
-une gestion des parkings nulle (parking avant le pont de Sandy Ground privatisé 24h/24 pour quelques heures du permis de conduire par semaine...)
-une île toujours aussi sale malgré des contrats très juteux donnés à des entreprises locales;
-de même pour les sargasses.

arrêtez , on va pleurer!
Il y a une cour autour de ce président et des renvois d'ascenseur .un point c est tout ! la justice a mis son nez dedans!
il faut voir le résultat 2 ans après

UN POURRI A DEGAGER

Ces explications ne concernent qu'un partie des accusations motivant la Garde a Vue,
L'accusation de détournement de fonds ne touche que le Président,
aurons nous une explication, ou garde t il ses éléments pour les communiquer a un Juge d'instruction ?

Moralité il y a un problème de fond en France. Les hommes et femmes politiques ne sont pas irréprochables alors qu'ils font les lois mais sont les premiers à les violer.
Avec le système D ces pratiques sont un sport national.
Bref la justice va trancher...
En attendant dans quel état est l'île ? Irma a permis en tous cas de pointer du doigt nos dysfonctionnements locaux.
Se lèvera-t-il ici quelqu'un d'honnête pour travailler au bien des personnes ?

Tu a raison le BOF, on attend tous cela, des gens honnêtes au commande et une population qui ne demande que ça,
que l'on puisse évoluer, que cette île reprenne de belles couleurs, que le touriste revienne, et qu'il y est du travail
pour tous ceux qui ont envie de se lever tous les matins....

Reconstruire des toits part d'un bon sentiment, hélas les collectivités territoriales ne sont pas autorisées engager des fonds pour faire exécuter des travaux dans des propriétés privées...

Complaisance journalistique

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <blockquote> <br> <cite> <code> <dd> <div> <dl> <dt> <em> <li> <ol> <p> <span> <strong> <ul>

Texte brut

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.