02.12.2019

Violences faites aux femmes : "un jour il m’a menacée avec un fusil, ça a été la fois de trop"

À l’occasion de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes du 25 novembre, l’association Le Manteau en partenariat avec la CAF a organisé la 3e édition de la manifestation « Brisons Le Silence » qui s’est tenue vendredi 29 novembre dernier.

La Villa Gumbs de la Savane a ouvert ses portes à quarante femmes pour une journée d’information sur les différents dispositifs mis en place sur le territoire afin de prévenir et prendre en charge ces faits. Les associations Trait d’Union, Le Manteau, la Croix Rouge, la MSAP et la gendarmerie étaient présents pour sensibiliser les participantes aux diverses formes de violences, les aider dans leur changement de situation et leur apporter des informations sur leurs droits et leurs devoirs. Outre l’information, l’objectif de la journée était de valoriser les femmes et de leur redonner confiance en elles par la mise en place d’ateliers individuels et de cohésion : un relooking, un maquillage professionnel, une initiation à la sophrologie, un shooting photo, des cours de yoga, de zumba et de self défense. Un groupe de parole était également animé par une psychologue. L’occasion pour ces femmes d’échanger sur leurs histoires.

C’est le cas notamment de Louisiana Richardson, victime de violences conjugales dans sa précédente relation, qui a accepté de livrer quelques mots sur les raisons de sa présence. «J’étais dans une relation violente avec homme qui me frappait régulièrement sous les yeux de mes enfants. Il me frappait à coups de poings, brûlait mes vêtements et cassait tout dans la maison. Je n’osais pas en parler et le cachait à ma famille et mes amis. Un jour il m’a menacée avec un fusil, ça a été la fois de trop. Je me suis réfugiée chez ma grand-mère et j’ai tout fait pour me défaire de cette relation. Ça a été très compliqué mais j’ai réussi et j’ai réussi à en parler. J’ai trouvé du soutien auprès d’une assistante sociale, j’ai d’ailleurs emmené quelques amies avec moi pour qu’elles aussi parviennent à s’en sortir. Aujourd’hui j’encourage toutes les femmes victimes de violences à en parler car on peut se relever. Nous avons besoin d’être solidaires entre femmes et de briser ce silence car il y a trop de violence», confie Louisiana. Fidèle à la manifestation depuis sa première édition, elle est très fière de son accomplissement et continue à trouver du réconfort auprès des organismes de soutien.

Les associations disponibles à Saint-Martin

- L’association Le Manteau est un centre d’hébergement pour femmes et enfants. Elle dispose d’un centre d’écoute et de nombreux partenaires sociaux qui offrent un accompagnement social et administratif aux familles dans le besoin. Elle propose également des ateliers de couture et d’esthétique, de l’aide aux devoirs pour les enfants, une friperie solidaire ainsi qu’une laverie. Une bonne porte d’entrée vers des aides plus spécifiques relatives aux besoins de chacune.

- L’association Trait d’Union, associée à France Victimes, a pour objectif d’accompagner les victimes d’infraction pénale sous la forme de trois volets : une aide juridique, sociale et psychologique. En lien avec la gendarmerie, le tribunal et les magistrats, ils offrent une écoute  en continue du lundi au vendredi et informent les victimes sur leurs droits civils. Ils prennent en charge la défense, instruisent et suivent les dossiers juridiques de chacun tels que les dépôts de plainte et ordonnances restrictives. Un soutien psychologique avec une psychologue est aussi proposé. Le tout gratuitement.

Maëlle Cherrier

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <blockquote> <br> <cite> <code> <dd> <div> <dl> <dt> <em> <li> <ol> <p> <span> <strong> <ul>

Texte brut

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.