01.04.2021

Bülent Gülay quitte Métimer

Le président de l’association des métiers de la mer a démissionné le 26 mars dernier.

« Nous n’étions plus sur la même longueur d’ondes ». Voilà comment Bülent Gülay, président de l’association des métiers de la mer de Saint-Martin depuis 2005, explique sa démission en fin de semaine dernière suite à des désaccords avec une partie de la trentaine de membres de Métimer.

« Depuis Irma et la crise du Covid, beaucoup de membres considéraient que je n’avais pas été assez dur avec la Collectivité et l’État pour défendre leurs intérêts » précise-t-il. Dysfonctionnements du pont de Sandy Ground, interdiction de naviguer dans la partie française du fait des 120 épaves qui constituent un danger… plusieurs membres de l’association auraient souhaité des actions plus musclées pour solutionner ces problèmes récurrents. « Nous avons fait tout ce que nous avons pu pour alerter les autorités compétentes, mais à la fin nous ne sommes pas décisionnaires, je ne vois pas ce que j’aurais pu faire de plus et aucun d’entre eux n’a proposé quelque chose de concret » se défend Bülent Gülay qui a l’impression d’avoir été la tête de Turc.

A presque 65 ans, il avait prévu de prendre sa retraite l’année prochaine de ce poste bénévole, le temps de remettre à flot les comptes de l’association dont les subventions ont été divisées de moitié cette année. Mais ses oreilles sifflaient depuis plusieurs mois et il a décidé de crever l’abcès avant la dernière assemblée générale. « J’ai saisi l’ampleur du mécontentement et ai annoncé ma démission pour désamorcer la bombe car je ne voulais pas aller à l’affrontement » confie-t-il. Et de commenter : « la dernière AG s’est donc déroulée dans les règles et dans une ambiance amicale ». Bülent Gülay reste président jusqu’à l’élection du prochain bureau. Le Conseil d’administration a déjà été nommé et est constitué de sept membres qui éliront le nouveau bureau le 9 avril prochain. « Je présiderai pour la dernière fois, ferai la passation et me tiendrai à leur disposition s’ils ont besoin d’aide » avance-t-il apaisé.

Désormais, il va se consacrer au Club nautique, créé en décembre 2017 dont il est le président et dont les actions s’inscrivent dans la lignée de celles menées par Métimer comme la Fête de la Mer ou le Sea Discovery Day. Actions dans lesquelles une partie des membres de l’association ne se reconnaissaient pas mais qui lui sont chères. « Je vais continuer à développer des activités pour pratiquer la mer » prévoit celui qui a récemment été sacré chevalier du mérite maritime. Une décoration qui selon lui honore « plus que [sa] personne et est enfin la reconnaissance du nautisme sur cette île où personne ne lui donne sa vraie valeur ».



 



 

Fanny Fontan