06.04.2021

L’abri culturel Concordia livré fin 2022

Le projet de rénovation et transformation de la médiathèque devrait s’achever au dernier trimestre 2022.

Lors du conseil territorial du 31 mars dernier principalement consacré aux orientations budgétaires, Jean-Sébastien Roca, de l’AFD, a présenté les quatre prochains gros chantiers d'investissements de la COM, parmi lesquels celui d’un abri culturel Concordia, en lieu et place de l’ancienne médiathèque.

« Je ne sais pas si beaucoup d’entre vous ont eu l’occasion de monter sur les toits, mais voilà ce que c’est aujourd’hui la médiathèque : une épave, dangereuse, qui risque de s’envoler s’il y avait un autre cyclone » a déclaré photos à l’appui, Jean-Sébastien Roca. Et de déplorer que « pour diverses raisons », rien n’ait été fait jusqu’à présent.

Le nouveau bâtiment, appelé abri culturel de Concordia, sera construit à partir de la structure bétonnée de la médiathèque. « Nous avons fait faire une expertise, qui nous a confirmé que les structures béton étaient en bon état et réutilisables. En revanche, toutes les parties branlantes, nous allons carrément les supprimer » a-t-il précisé.

Le nouveau bâtiment ne comprendra que deux niveaux (contre trois avant), et les grandes baies vitrées, génératrices de chaleur et trop fragiles seront supprimées. « Il sera plus minimaliste et plus solide, parasismique et anticyclonique » a affirmé le technicien de l’AFD.

Ainsi le sous-sol accueillera un abri anticyclonique et un abri médicalisé qui sera mis à la disposition de l’hôpital. L’amphithéâtre, élevé sur deux niveaux, sera remis en état. L’étage sera consacré à l’accueil des usagers, avec un snack dont les cuisines pourront servir en cas de cyclone, puis des salles dédiées à la médiathèque/ludothèque, un musée virtuel, la musique. Le tout pour correspondre aux critères du réseau Micro Folies qui s’organise comme une série de plateformes culturelles dans les territoires, composées d’une pièce centrale : le musée numérique, et de modules complémentaires : espace de réalité virtuelle, espace ateliers, FabLab… pour créer un espace multiple d’activités accessible et chaleureux.

L’actuelle toiture sera retirée et la COM étudie actuellement la possibilité de végétaliser la dernière dalle, une fois étanche, et d’en faire une terrasse accessible pour rafraîchir le bâtiment dans son ensemble et un endroit de vie agréable complémentaire du snack dénommé café Folie.

« Nous avons reçu la validation de la préfecture pour cette évolution » a annoncé Jean-Sébastien Roca, qui explique que dans l’intérêt de la COM et de la population, le bureau d’architecte mandaté dans un premier temps pour effectuer un diagnostic du bâtiment et un projet de sécurisation, sera le maître d’œuvre pour la suite des travaux. « Après en avoir discuté avec le contrôle de légalité en présence de Monsieur le président et de toute l’équipe de la COM, le préfet nous a autorisés à continuer avec cette entreprise puisque c’était au bénéfice de la COM, ce qui nous fait gagner un temps considérable : sept mois. ».

Ainsi le planning annoncé est le suivant : validation du projet fin mai, dépôt du permis en juillet, début de démolition et de sécurisation à l’été 2021, début des travaux au dernier trimestre 2021 puis livraison au dernier trimestre 2022.

« On fait revivre un capital culturel au sein d’un quartier qui en a besoin et nous donnons toute assurance de pérennité à ce bâtiment puisque nous n’utilisons que les parties considérées comme viables et pérennes » a insisté le technicien de l’AFD.

Le budget prévisionnel s’élève à 3 940 000 euros, dont 660 000 pour la démolition et nettoyage, 540 000 pour la sécurisation et protection du bâtiment, et 2 700 000 euros de travaux de réaménagements intérieurs.

L’État (FEI) finance à hauteur de 3 millions d’euros, React EU Vert de 654 000 euros et la COM verse 286 000 euros sur ses fonds propres. « Ce que l’on présente ici, c’est ce qui va se passer » a conclu Daniel Gibbs.

 

 

 

 

 

 

Fanny Fontan